Tout sur le film 2016 : SOS fantômes

sos-fantomes-avis-film-2016

Étant fan de films, je n’ai pas pu rater le film SOS Fantômes.

Sorti le 10 août 2016, SOS Fantômes est un long métrage réalisé par Paul Feig. L’histoire est celle de deux amies, Erin et Abby qui présentent le même intérêt pour les phénomènes paranormaux. Ensemble, les deux femmes décident d’écrire un livre sur le sujet, mais le sujet était loin d’intéresser les éditeurs. Erin et Abby décident alors de mettre de côté leur projet de livre sur les phénomènes paranormaux, et tentent de reprendre une vie normale. Quelques années plus tard, une maison d’édition contacte les deux femmes pour sortir une réédition de leur ouvrage. Erin qui s’est, avec le temps, excellé dans le domaine de l’enseignement, fait comprendre à son amie qu’elle présente désormais moins d’intérêt à continuer à parler du sujet. Abby quant à elle, s’associe avec Jillian pour essayer de résoudre des mystères paranormaux. Confrontées à un fantôme, elles décident de monter une entreprise de détectives spécialisées dans la lutte contre les mauvais esprits. Ensemble, les deux femmes vont mettre au point des armes aux caractéristiques anti-fantôme afin de mener à bien leur mission : stopper à temps l’invasion des esprits.

Un remake version féminine

SOS Fantômes est une nouvelle version de la célèbre chasse aux fantômes qui a fait vibrer tous les fans en 1984. Les rues de New York s’animent de nouveau avec les esprits qui tentent de prendre contrôle sur les humains. Pour quelle raison ? On ne le saura peut-être jamais, mais à l’époque quand Ivan Reitman a monté une équipe anti-fantômes, le public a apprécié. Le côté mi-sérieux mi-blagueurs des personnages d’autrefois faisait de la chasse aux fantômes une aventure pleine de succès à la télé. Maintenant, rien ne devrait vraiment changer sauf qu’à la tête de SOS Fantômes d’aujourd’hui, on retrouve Melissa McCarthy, une femme physiquement bien bâtie. Quand il s’agit d’attribuer à une femme les caractéristiques d’un homme chasseur de fantômes, le film est plutôt une belle réussite. Mais d’un point de vue plus technique, on se serait certainement passé du ton trop sérieux de ces dames.

Du féminisme pur et dur

En termes de remake, SOS Fantômes est une réalisation plutôt faite à la va vite. Un scénario déjà existant pour base, des textes contextualisés à la légère, un décor peu innovant, arrosé tout juste d’un casting féminin assez volumineux. Voilà en tout ce qui relève de l’analyse succinct de SOS Fantômes, le remake 2016. De l’autre côté, on retrouve les fantômes, tous des hommes (ou pour la plupart). Ah quelle idée d’opposer les femmes aux hommes dans un film au sujet des phénomènes paranormaux. C’est à se demander si l’inverse n’aurait pas été plus amusant. Mais le mal atteint son point culminant lorsqu’on entend Chris Hemsworth répéter les mêmes répliques à tout bout de champ. Et cela va en s’empirant quand on regarde le physique des méchants de l’histoire. Bref, SOS Fantômes fait plutôt penser à un film trop protecteur pour les femmes. Les hommes n’iront certainement pas le voir deux fois. Encore moins quand ils sont pris pour les méchants dans l’histoire.

film-2016-sos-fantomes