Le mystère du lac Khyargas Nuur

lac-Khyargas-Nuur

En 1980, des traces mystérieuses ont été découvertes sur les rives du Lac Khyargas Nuur. Des chercheurs russes sont revenus sur le site pour découvrir quelle est l’origine de ces traces. Ils ont une théorie à proposer, mais jusqu’à maintenant on n’a pas de preuves tangibles. Découvrez le mystère du lac Khyargas Nuur.

Le lac Khyargas Nuur

Le lac Khyargas Nuur est un lac situé dans le district de Khyargas, une province d’Uvs dans l’ouest de la Mongolie. Il s’élève à une altitude d’environ 1025 m au-dessus du niveau de la mer. Avec ses 75 km de long et ses 31 km de large, il est considéré comme le deuxième lac le plus important dans la partie ouest de Mongolie, et l’un des 4 lacs en Mongolie dont la superficie dépasse les 1000 Km2. La profondeur moyenne du lac est de 50 m et l’eau y est salée. Contrairement à l’eau douce du lac Khusvgul qui est le plus grand lac du pays. Il est à noter que sa salinité provient en partie d’un autre petit lac nommé Airag, qui est aussi d’eau douce.

Le lac fait partie d’un écosystème qui a été conservé par les autorités mongoliennes et qui est considéré comme un parc naturel national. Un programme de préservation a été lancé en 2000 pour le lac et ses environs, couvrant une superficie d’environ 3 328 km².

Outre sa beauté, le lac est également est un endroit pour des activités comme la pêche où l’on trouve une variété de poissons comme les harengs d’Altai et Nokhoi. Il est aussi possible d’y observer les oiseaux migrateurs qui s’y rassemblent de temps en temps.

Le mystère du lac Khyargas Nuur

En 1980, des grandes traces ont été observées par une équipe d’observation géologique soviético-mongole dirigée par Viktor Iarmoliouk. Les années se sont succédé et d’autres scientifiques et chercheurs comme des géologues et des zoologues se sont aventurés sur les rives du lac, et ils ont aussi découvert les mêmes traces fraiches. Des hypothèses ont été lancées, certains chercheurs disent que ces traces pourraient provenir de l’homme, d’autres insinuent que ce sont des traces d’animal terrestre. Et d’autres disent que ces traces pourraient provenir des vagues ou du vent. Mais ces hypothèses ont été toutes refusées à cause de leur non-fondement. Vu que l’endroit se trouve à une centaine de kilomètres du village le plus proche.

Les scientifiques se sont donc mis d’accord que ces traces pourraient être celles d’un reptile géant préhistorique qui se nourrit de poissons. En effet, on a pu découvrir sur les rives des os d’un animal qui n’existe en Mongolie, et des sillons comme si quelqu’un avait tiré un canot sur le sable. Cet animal pourrait dons être un animal préhistorique qui date de la période préglaciaire et qui n’a pas subi la glaciation. Les scientifiques avancent que les fleuves de la région sont des restes d’une mer pléistocène d’où leur salinité.

Jusqu’à aujourd’hui, aucune hypothèse n’a été prouvée. Les scientifiques veulent approfondir les recherches, mais peu de gens osent approcher les rives du lac à cause du mythe de la créature géante et de son aspect un peu effrayant.

mystere-lac-Khyargas-Nuur